“Périples typographiques” de Titus Nemeth

Titus Nemeth présente son parcours de recherche de ces trois dernières années. Le titre de cette conférence, “Périples typographiques”, renvoit aux deux leitmotivs de cette période: la typographie et les voyages, toujours liés l’un à l’autre. Des voyages qui concernent plusieurs pays, langues, projets et perspectives sur la typographie, le dessin de caractères et l’écriture arabe.

journée d’étude « Une passion de collectionneur » le 22 octobre au musée de Picardie

Journée d’étude « Une passion de collectionneur »
Dans le cadre de l’exposition « Des certitudes, sans doute(s) »
Cette journée d’étude est proposée à l’occasion de l’exposition de deux collections privées d’art contemporain à Amiens : « Des certitudes, sans doute(s) » à l’ Ésad et au Musée de Picardie, élaborée à partir d’une sélection de la collection de Jannick Thiroux et de celle des dessins de Daniel et Florence Guerlain au Frac intitulée « Anatomie, les peaux du dessin ».
10 h ouverture de la journée par Sabine Cazenave
10 h30 Didier Trenet : “Les relations entre l’artiste et le collectionneur”
11h Gérard Wajcman : “Un regard sur le regardeur regardant”
14h Frédéric Aubourg : “L’anachronisme dans l’élaboration de la collection”
14h40 Jean Brolly : “Dessaisissement de collectionneur”
15h30 Table ronde avec F. Aubourg, J. Brolly, J. Thiroux

La journée se poursuivra lors d’une « Carte blanche à un collectionneur » le 27 novembre de 19h à 20h30 à La Maison Rouge, Fondation Antoine de Galbert, 10bd de la Bastille à Paris.

Journée d’étude « Une passion de collectionneur »
Mercredi 22 octobre de 10h30 à 12h30 et de 14h à 17h au Musée de Picardie, 40 rue de la République, 8000 Amiens. 03 22 97 14 00.

Présentation du travail de Raphaël Siboni et de ses collaborations récentes avec Fabien Giraud

Mêlant airsoft, tuning, punk hardcore et Guinness des records, le travail de Fabien Giraud et Raphaël Siboni se situe à la limite entre art, culture pop et entertainment. Alliant le vernaculaire à la consommation de masse, le folk au pop, leur pratique tend à produire des objets et des événements complexes, souvent spectaculaires, qui questionnent la possibilité d’une subjectivité contemporaine. Par des processus d’hybridation et le re-paramétrage de pratiques issues de la sous-culture pop, Fabien Giraud et Raphaël Siboni explorent et dérèglent ces croyances en des puissances artificielles, allant de la « Force » du côté obscur au Pogo « Straight Edge », en passant par les concours de Tuning SPL. Leur travail consiste à amplifier ces rituels contemporains, produisant des formes aberrantes et boursouflées, vision futuriste angoissante d’un entertainment culturel généralisé qu’ils préconisent.

Légende du visuel : “LAST MANOEUVRES IN THE DARK” installation / Terre cuite, acier et intelligence artificielle / Fabien Giraud & Raphaël Siboni / 2008 / Courtesy des artistes.
Jeudi 16 octobre à 18h.

“Deux tigres qui courent vite” de Hé Huang

Hé Huang, étudiante chinoise diplômée de l’ésad en juin 2006 (avec les félicitations du jury) avait présenté pour son DNSEP option design graphique, un projet de recueil de comptines illustrées pour l’apprentissage du chinois par les enfants. Ce projet vient de se concrétiser avec la parution le 3 septembre 2008, aux éditions Albin Michel Jeunesse de l’ouvrage “Deux tigres qui courent vite”, accompagné d’un CD. Diffusé en librairie ce livre est également paru en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne.